Conférence-débat sur les déchets et matières radioactifs à Cherbourg en Cotentin

Conférence-débat sur sur les matières et déchets radioactifs, en présence de

  • Yannick Rousselet, de Greenpeace France, qui fera un bilan du débat public,
  • Bernard Laponche, de Global Chance, qui exposera les différentes solutions de stockage et d’entreposage,
  • David Boilley, de l’ACRO, qui dressera un bilan du “cycle” du nucléaire,
  • Antoine Bernollin, de l’ACRO, qui reviendra sur le Centre de Stockage de la Manche qui vient d’avoir 50 ans.

Ce débat est organisé par le CREPAN, le CRILAN, Greenpeace et l’ACRO.

Prélèvements Littoral

Venez rejoindre l’ACRO et les équipes de préleveurs volontaires pour participer avec eux à la surveillance de la radioactivité dans l’environnement autour de chez vous.

Pensez à prendre une paire de bottes !!

planning_ sept_oct_2019

Réunion publique sur le Plan Particulier d’Intervention (PPI) de Flamanville

Réunion publique organisée par le CRILAN, l’ACRO, le CREPAN-FNE et GREENPEACE sur le Plan Particulier d’Intervention (PPI) de Flamanville (50).

Qu’ont prévu les autorités en cas d’accident nucléaire?
Serons-nous confinés ? Évacués ?
Et nos enfants à l’école ? Nos personnes âgées ?
La ligne Lessay-Periers-Carentan, c’est quoi ?

Ciné-débat avec Nadezda Kutepova : nucléaire, ignorance et pouvoir

Projection du documentaire “City 40”, suivi d’un débat avec Nadezda Kupetova, fondatrice de l’ONG “Planète de l’Espoir” et réfugiée politique en France.

Nadezda Kutepova

Fondatrice de l’ONG « Planète de l’espoir » en Russie, Nadezda Kutepova est une militante des droits humains, réfugiée politique en France depuis 2015, après avoir été accusée d’espionnage industriel et d’être une « agente de l’étranger ».

L’activité de Mme Kutepova et de son ONG consiste essentiellement en l’information et la défense juridique des personnes victimes de la contamination de la région. Elle a notamment représenté nombre de victimes auprès de la Cour européenne des Droits de l’Homme. L’action de son ONG lui a valu une reconnaissance internationale (documentaires TV, articles dans la presse britannique, allemande, française, nombreuses invitations à intervenir dans des universités et des congrès internationaux).

Oziorsk, ville secrète du complexe militaro-industriel russe

Créée en 1947, Oziorsk est une ville fermée du complexe militaro-industriel russe située dans l’oblast de Tcheliabinsk, en Oural. Elle se trouve à une dizaine de kilomètres au nord-est de la ville de Kychtym et à 80 km au nord-ouest de Tcheliabinsk.

D’abord absente des cartes, elle n’a été baptisée Oziorsk qu’en 1994, mais demeure une ville fermée en raison de l’existence du site de Maïak qui a été l’un des principaux sites de fabrication du plutonium durant la guerre froide. Plus de 80 000 personnes y vivent.

Site nucléaire de Maïak

Le site nucléaire de Maïak a fourni les matières fissibles pour les bombes nucléaires russes. Il est tristement célèbre pour l’accident grave qui a eu lieu le 29 septembre 1957 quand une cuve de déchets radioactifs explose et contamine une zone de 23 000 km2, affectant 300 000 personnes. 23 villages ont dû être évacués et détruits. Il s’agit de la catastrophe de Kychtym révélée au monde en 1976 seulement.

De grandes quantités de déchets chimiques et radioactifs ont aussi été déversés dans la rivière Tetcha et c’est un des sites les plus pollués de la planète. Il est très difficile d’avoir des données sur l’étendue de cette pollution et sur son impact.

City 40

City 40 est un documentaire produit et réalisé par Samira Goetschel en 2016. Une partie a été filmée en caméra cachée dans la ville secrète d’Oziorsk. Il met en avant l’action de Nadezda Kutepova et son ONG.

Surveillance Radiologique du Littoral Normand

planning_ mars_2019

Comme chaque semestre, nous organisons une campagne de prélèvements le long du littoral normand afin d’y collecter algues, mollusques, eau de mer et sédiments. Ces campagnes sont ouvertes à tous, consultez le planning ci-joint pour trouver le site de prélèvement le plus proche de chez vous.