SUIVI REGULIERDEMARCHELES ELEMENTS RADIOACTIFS
Cours d'eau

chargement de la carte - veuillez patienter...

L\'Orne: 48.734328, -0.040598
La Sarthe (sédiments): 48.400047, 0.012993
La Sarthe (mousses aquatiques): 48.425274, 0.059561
La Risle: 49.197221, 0.718816
La Touques: 49.178470, 0.211551
La Vire: 48.862072, -0.889345
La Sienne: 48.861246, -1.217594
La Sélune: 48.572635, -1.115144
La Loire (Chinon 1): 47.235340, 0.160770
La Loire (Chinon 2): 47.232830, 0.128070
L\'Orne à Rabodanges: 48.787060, -0.298010
L\'Orne à Putanges: 48.764390, -0.244270
P1010958

ACRO-OCRE3

L’ACRO organise régulièrement des campagnes de prélèvements tout au long de l’année, aussi bien sur le littoral de la Manche que sur différents cours d’eau. Elles permettent de récolter des échantillons de l’environnement destinés à des analyses de radioactivité, réalisées au sein même de notre laboratoire.

Ces journées de prélèvements sont ouvertes à tous et sont l’occasion de participer concrètement et de manière volontaire à une démarche de surveillance de l’environnement, tout en échangeant sur les enjeux de cette surveillance, les moyens mis en œuvre ou encore sur les résultats.

Formation : Pour les préleveurs les plus motivés, une formation peut être mise en place afin de pouvoir suppléer l’équipe technique du laboratoire et de réaliser les prélèvements en autonomie lors des campagnes semestrielles. Ces formations permettent également de bénéficier d’un réseau de préleveurs réactifs en cas d’incident déclaré sur un site nucléaire, et ainsi d’accéder rapidement à des mesures et une information indépendante.

Pour avoir un aperçu des formations : rendez vous sur TV ACRO.

Prélèvement de la couche de surface des sédiments déposés dans le lit d'un ruisseau.

Prélèvement de la couche de surface des sédiments déposés dans le lit d’un ruisseau.

Liste des principaux éléments radioactifs artificiels présents dans l’environnement.
éléments artificiels Origine et Demi-vie
Dans les rivières hors d’influence des installations nucléaires, on détecte deux radionucléides artificiels principaux :
le césium-137 dans les sédiments qui provient des retombées atmosphériques passées (bombes et Tchernobyl),
et l’iode-131 dans les végétaux aquatiques. Ce dernier provient des examens (ou diagnostics) de médecine nucléaire. Le produit radioactif injecté au patient est ensuite éliminé « naturellement » par les urines ; il se retrouve donc dans les réseaux d’assainissement, passe à travers les stations d’épuration et termine dans les cours d’eaux. La période radioactive de l’iode-131 est de 8 jours, ce qui est assez court et permet une disparition rapide. Toutefois, la fréquence de ce type d’examens étant plutôt en hausse, on a une pollution assez diffuse.

Résultats par site de prélèvement